L'impression 3D dans le développement des vélos

Depuis plusieurs années, la conception de composants par impression 3D a une place permanente dans l'ingénierie de ROTWILD. Avant qu'un vélo ne soit produit en série à partir de carbone, un grand nombre de pièces imprimées en 3D sont créées au cours du processus de développement, depuis la conception sur l'écran jusqu'au modèle fini. Chaque forme et chaque composant sont issus d'une phase de développement et de conception approfondie. Grâce aux composants imprimés en 3D, la conception peut être vérifiée en détail avant la production en série.

Matériaux et procédés utilisés

De nombreuses pièces issues de l'imprimante 3D sont créées en plastique. Cependant, des composants structurels individuels peuvent également être produits en aluminium ou en acier à l'aide du processus d'impression métallique.

Dans l'impression plastique comme dans l'impression métal, le composant est construit directement à partir des données CAO 3D. Contrairement aux procédés d'usinage, dans lesquels la forme souhaitée est fraisée dans un bloc de métal, le composant se développe couche par couche. Le matériau de départ est une poudre métallique qui est fondue par un faisceau laser à haute densité d'énergie. Le résultat est un composant dont la densité se rapproche de celle du matériau de base et donc également de ses propriétés mécaniques.

Avantages de l'impression 3D

En tant qu'outil efficace et rapide, l'impression 3D ne permet pas seulement de vérifier les différentes étapes de conception dans le processus de développement. Elle permet également de réduire les coûts de développement, car la programmation fastidieuse des machines CNC et la construction de moules et d'outils ne sont plus nécessaires. En outre, l'impression 3D peut également être utilisée pour réaliser des structures complexes rapidement et avec peu de matériel.

En complément de la conception sur ordinateur, l'impression 3D peut être utilisée pour analyser les dimensions, les espaces d'installation et les problèmes de conception potentiels avant même que le cadre ne soit construit dans un moule long et coûteux. Les modifications nécessaires sont ainsi identifiées à un stade précoce et la conception peut être adaptée en conséquence.

Le processus d'impression métallique offre également le grand avantage de pouvoir utiliser les composants comme pièces porteuses dans les essais routiers dès la phase de prototype. Cela signifie que la technologie d'impression 3D peut réduire considérablement le temps de production des prototypes en état de marche. Nos développeurs de produits disposent ainsi de plus de temps avant la production en série pour tester et optimiser de manière approfondie les nouveaux concepts de vélos. De cette manière, les véritables innovations peuvent apporter des améliorations tangibles aux performances des vélos.

Dans cet article, nous expliquons comment l'impression 3D métal a été utilisée dans le développement des prototypes R.X375 et R.E375.

Toujours à jour avec la Newsletter ROTWILD

Inscrivez-vous maintenant gratuitement